Librairie Éditions

Enfants du lichen

Éditeur

Éditions Hannenorak

Parution

5 avril 2022

Description

Prix littéraires du Gouverneur général 2022 – poésie

Préface d’Hélène Cixous

Tu es née enfant de la toundra
Moi je suis un pont fragile

Tu parles au territoire, aux quatre vents
Ce langage aux sonorités lointaines

Ton visage ciselé de rides séculaires
Raconte une légende de survivance

Dans ce recueil, la voix de la poète se fond dans la mémoire du territoire, de la culture, de ses racines, la mémoire du corps intime autant que celle, atrophiée, de l’Histoire. La première partie, Enfants du lichen, souligne avec tendresse et désir de guérison l’urgence de ne pas fermer les yeux sur les disparitions d’enfants et de femmes, sur l’exclusion, les dépossessions et le mépris. Avec la seconde, Une balle en réserve, la colère reprend ses droits. Ces deux volets indissociables font appel au devoir de mémoire.

Ce que la presse en dit :

« La beauté très forte de cette poésie s’éclaire par l’équilibre entre un message (si, il faut bien le reconnaître) et une force des images qui est toujours d’une redoutable efficacité. L’écriture belle et souple inscrit Maya Cousineau Mollen parmi les poètes qui comptent, dont la voie amplifie l’urgence de la poésie elle-même comme prise de parole. » **** 1/2

— Hugues Corriveau, Le Devoir

Entrevue de l’autrice avec Léa Harvey dans Le Soleil

« Enfants du lichen est un véritable trésor. La voix de Maya Cousineau Mollen doit être entendue. Sa plume efficace dans sa douceur et son abrasion élève son propos bien plus haut que le ciel bleu nordique. »

— Patrice Sirois, Page par Page

« Lecture bouleversante sur la disparition et l’assassinat de femmes et d’enfants, sur l’exclusion, la dépossession et tous les affronts qu’ont vécus les peuples autochtones. »

— Laurie Dupont, Elle Québec

« Ce recueil est l’un des plus beaux que j’ai lus. Le discours, la pensée, sont très bien développés, les images sont plus fortes, plus surprenantes. Une œuvre fascinante et infiniment bouleversante. »

— Steve Gagnon, Plus on est de fous, plus on lit

« C’est une élégie déchirante et nécessaire que propose Maya Cousineau Mollen dans son deuxième recueil, paru chez Hannenorak ; une véritable ode aux mort·es et aux disparu·es, à celles et à ceux dont on connaît le nom, tout comme aux anonymes oublié·es. »

— Jade Bérubé, Lettres québécoises

$14.95

Version papier

Disponible

ISBN : 9782923926674

 

Version numérique

Disponible

Acheter sur

leslibraires.ca